BIRA - L4LP

PARTENARIAT BIRA-APESS AUTOUR DE L’AMÉLIORATION DES RESSOURCES NATURELLES ET LA PRATIQUE DE L’ÉLEVAGE TRADITIONNEL AUTOUR DU LAC TCHAD.

Le Renforcement des moyens de subsistance basés sur l’élevage et l’amélioration de la sécurité alimentaire et environnementale dans la zone du lac Tchad sont les objectifs que se sont fixés l’Union Africaine et l’Union Européenne dans le cadre du projet intitulé L4LP et portant sur « Elevage comme moyens de subsistance ». Ce projet,  lancé depuis bientôt un an dans les villages Andirni dans l’arrondissement de Zina et Madiako dans le Logone Birni au Cameroun et les sous préfectures de Mani et de Karal au Tchad et dans la mise en œuvre duquel l’association pour la promotion de l’élevage au sahel et en savane (APESS) est un partenaire stratégique, est rentré dans sa phase de pleine activité.

http://apessafrique.org/images/stories/bira-l4lp.jpg

La zone aride et semi aride couvre entre 60 et 80 % des superficies en Afrique et abrite une grande partie des populations pastorales et dans une moindre mesure les communautés agricoles.  Le Lac Tchad, faisant partie de cette zone, est situé au bord du désert du Sahara et est partagé par le Tchad, le Nigeria le Cameroun et le Niger. En l’espace de quarante ans, le Lac Tchad est passé d’une superficie de 25000 km2  à seulement 2500 km2 aujourd’hui. Le projet L4LP,  monté par l’Union Africaine et financé par l’Union Européenne, vise donc à améliorer les conditions d’existence des populations vivant autour de ce Lac, populations qui ont tant souffert de cette diminution de l’ordre de 80% des la superficie des eaux du Lac à travers la dégradation accélérée des sols, la multiplication des conflits liés à l’exploitation et au partage des ressources naturelles dans la zone.

L’APESS est un des partenaires choisis par le BIRA pour participer à la mise en œuvre de ce projet si important pour les populations riveraines. Dans son intervention, l’APESS doit mettre l’accent notamment sur la réhabilitation des terres dégradées, l’organisation  des comités des gestions des conflits naissant entre les différentes communautés, la délimitation des pistes à bétail, le renforcement de capacité des femmes dans le cadre du  développement de  l’entreprenariat féminin, la facilitation du développement des initiatives endogènes.

Téléchargement

Version en Français


Télécharger ici

English version


Download here

Version en Fulfulde


Télécharger ici

Echos du PRAPS

Bulletin Trimestriel d’information du Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel N° 003 Juillet-Août-Septembre 2016
Télécharger ici

Dans la presse

  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
prev
next

RFI : LE COQ CHANTE La foire du fourrage de Thiou, au Burkina Faso Par Sayouba Traoré

Diffusion : dimanche 19 avril 2015 Thiou est une cité à mi-chemin entre Ouahigouya, capitale de la région du Nord au Burkina Faso, et Koro, la première ville malienne après la ...

Lire la suite...

LESAHEL.ORG : Rencontre de haut niveau de l’Association pour la Promotion de l’élevage au Sahel et en Savane (APESS) : Pour des actions concertées en vue de booster l’élevage dans la région

2 mars 2015. Le ministre de l’Elevage, M. Mahaman El hadji Ousmane, a présidé, hier au Palais des Congrès de Niamey, la cérémonie d’ouverture des ateliers pour la capacitation et ...

Lire la suite...

Burkina Faso : COOPÉRATION TRANSFRONTALIÈRE : LE COMITÉ D’ÉDUCATION ET DE FORMATION DES POPULATIONS PASTORALES BURKINA-MALI INSTALLÉ

Coopération transfrontalière : le comité d’éducation et de formation des populations pastorales Burkina-Mali installé lundi 2 février 2015 L’association pour la promotion de l’élevage au sahel et en savane (APESS) a mis en...

Lire la suite...

Sud Quotidien : RELATIONS HEURTEES ENTRE ELEVEURS ET AGRICULTEURS

L’EDUCATION ET LA FORMATION POUR REGLER LES CONFLITS   Par Chérif FAYE | 05/12/2014 | 09H09 GMT Dans son souci de régler les conflits qui surviennent assez souvent en Afrique entre les éleveurs ...

Lire la suite...

LE SOLEIL : D’après l’Apess : Il est possible de moderniser l’élevage sans sacrifier les dimensions culturelles

SATURDAY, 06 DECEMBER 2014 15:44 par Abdou Diaw Face aux mutations qui affectent son secteur, l’Association pour la promotion de l’élevage au Sahel et en savane (Apess) s’est dotée d’une vision, ...

Lire la suite...

Sud Quotidien : L’APESS ETALE SA NOUVELLE VISION

25E ANNIVERSAIRE EN PROMOTION DE L’ELEVAGE EN AFRIQUE L’APESS ETALE SA NOUVELLE VISION Chérif FAYE | 04/12/2014 | 10H57 GMT L’association pour la promotion de l’élevage au Sahel et en savane (Apess) est à ...

Lire la suite...

10 ANS APRÈS LA DÉCLARATION DE MAPUTO: PAYSANS ET ÉLEVEURS D’AFRIQUE, DE L’ESPOIR À LA DÉSILLUSION

News image

Ceci est une lettre ouverte aux Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine, parvenue à notre rédaction par l’intermédiaire d’Oxfam. Des partenaires de l’ONG, qui ont signé la lettre, ...

Lire la suite...

MEDIATHEQUE

Nos partenaires

 

Partenaires dans le cadre du PREPP