Sud Quotidien : L’APESS ETALE SA NOUVELLE VISION

25E ANNIVERSAIRE EN PROMOTION DE L’ELEVAGE EN AFRIQUE
L’APESS ETALE SA NOUVELLE VISION
Chérif FAYE | 04/12/2014 | 10H57 GMT
L’association pour la promotion de l’élevage au Sahel et en savane (Apess) est à la croisée des chemins. Après 25 ans d’existence, depuis sa création en 1989 au Burkina Faso, l’Apess s’est inscrite dans une nouvelle dynamique en élaborant en 2011 un document d’orientation stratégique dans lequel elle décline sa nouvelle vision de transformer l’élevage entre autres.
L’Association pour la promotion de l’élevage au Sahel et en Savane est un organisme aujourd’hui en mutation. Créé en 1989 au Burkina Faso, il a connu trois phases. La première phase comprise de 1989 à 1994, période durant laquelle il couvrait seulement le Burkina Faso, le Mali et le Niger, était consacrée à permettre aux éleveurs de sédentariser leur bétail en leur permettant de manger sur place. C’est le concept « Un éleveur, un hangar à foin » qui permettaient aux éleveurs, compte tenu des difficultés qu’ils vivaient en saison sèche pour réunir et mobiliser la nourriture (l’herbe et l’eau) pour garder le bétail sur place.
C’est ce qu’a expliqué hier mercredi 3 décembre son secrétaire général, Dr Ibrahima Aliou, en faisant face à la presse pour la préparation du 25e anniversaire de l’association prévu du 4 au 6 décembre prochain à Dakar. Le concept de « l’ardoise et la corne » était aussi contenu dans cette première phase pour assurer la formation et l’alphabétisation des éleveurs pour éviter les conflits liés à l’ignorance. De 1994 à 2000, période d’extension de l’association au reste de l’Afrique, « le message fort tournait autour de l’intégration sous régionale par l’élevage ».
Entre 2000 et 2009, l’Apess entre dans sa troisième phase axée sur « la consolidation de ses acquis ». Dr Ibrahima Aliou signale que « c’est une phase qui a connu un plein succès ». C’est la période durant laquelle l’association a changé de main en passant du droit suisse au droit burkinabé. C’est également ce qui a permis à l’association d’amorcer un tournant décisif en élaborant pour la première fois « un document d’orientation stratégique en 2011 ». Le secrétaire général de l’Apess explique : « L’élevage a évolué depuis 20 ans en Afrique de l’Ouest et en Afrique central. Mais il faut que nous nous positionnions. Il faut que nous disions quelle est notre option en tant qu’éleveurs et leaders de l’Apess. C’est ce qui a abouti à l’élaboration du document d’orientation stratégique pour l’horizon 2021 ».
Selon lui, dans sa nouvelle phase qui a commencé en 2011, l’Apess a dégagé quatre grands axes de travail dont « la transformation de l’élevage, la coopération au sein de la famille et de la société, le plaidoyer au plan sous régional et l’alphabétisation des jeunes ». Les travaux de ce 25e anniversaire seront axés sur le thème « L’élevage familial au cœur des enjeux ouest et centre africains» dans le but de « Réconcilier souveraineté alimentaire, intégration régionale et développement durable ».
Source : SUD QUOTIDIEN SÉNÉGAL : http://www.sudonline.sn/l-apess-etale-sa-nouvelle-vision_a_21986.html

Téléchargement

Version en Français


Télécharger ici

English version


Download here

Version en Fulfulde


Télécharger ici

Echos du PRAPS

Bulletin Trimestriel d’information du Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel N° 003 Juillet-Août-Septembre 2016
Télécharger ici

Dans la presse

  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
prev
next

RFI : LE COQ CHANTE La foire du fourrage de Thiou, au Burkina Faso Par Sayouba Traoré

Diffusion : dimanche 19 avril 2015 Thiou est une cité à mi-chemin entre Ouahigouya, capitale de la région du Nord au Burkina Faso, et Koro, la première ville malienne après la ...

Lire la suite...

LESAHEL.ORG : Rencontre de haut niveau de l’Association pour la Promotion de l’élevage au Sahel et en Savane (APESS) : Pour des actions concertées en vue de booster l’élevage dans la région

2 mars 2015. Le ministre de l’Elevage, M. Mahaman El hadji Ousmane, a présidé, hier au Palais des Congrès de Niamey, la cérémonie d’ouverture des ateliers pour la capacitation et ...

Lire la suite...

Burkina Faso : COOPÉRATION TRANSFRONTALIÈRE : LE COMITÉ D’ÉDUCATION ET DE FORMATION DES POPULATIONS PASTORALES BURKINA-MALI INSTALLÉ

Coopération transfrontalière : le comité d’éducation et de formation des populations pastorales Burkina-Mali installé lundi 2 février 2015 L’association pour la promotion de l’élevage au sahel et en savane (APESS) a mis en...

Lire la suite...

Sud Quotidien : RELATIONS HEURTEES ENTRE ELEVEURS ET AGRICULTEURS

L’EDUCATION ET LA FORMATION POUR REGLER LES CONFLITS   Par Chérif FAYE | 05/12/2014 | 09H09 GMT Dans son souci de régler les conflits qui surviennent assez souvent en Afrique entre les éleveurs ...

Lire la suite...

LE SOLEIL : D’après l’Apess : Il est possible de moderniser l’élevage sans sacrifier les dimensions culturelles

SATURDAY, 06 DECEMBER 2014 15:44 par Abdou Diaw Face aux mutations qui affectent son secteur, l’Association pour la promotion de l’élevage au Sahel et en savane (Apess) s’est dotée d’une vision, ...

Lire la suite...

Sud Quotidien : L’APESS ETALE SA NOUVELLE VISION

25E ANNIVERSAIRE EN PROMOTION DE L’ELEVAGE EN AFRIQUE L’APESS ETALE SA NOUVELLE VISION Chérif FAYE | 04/12/2014 | 10H57 GMT L’association pour la promotion de l’élevage au Sahel et en savane (Apess) est à ...

Lire la suite...

10 ANS APRÈS LA DÉCLARATION DE MAPUTO: PAYSANS ET ÉLEVEURS D’AFRIQUE, DE L’ESPOIR À LA DÉSILLUSION

News image

Ceci est une lettre ouverte aux Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine, parvenue à notre rédaction par l’intermédiaire d’Oxfam. Des partenaires de l’ONG, qui ont signé la lettre, ...

Lire la suite...

MEDIATHEQUE

Nos partenaires

 

Partenaires dans le cadre du PREPP