Conflits agriculteurs-Eleveurs: une mission d’assistance de l’APESS au Bénin

I Conflits agriculteurs-Eleveurs: Contexte et justification

Le 06 Juillet 2016, la zone transfrontalière Bénin- Niger a été secouée par de violents affrontements intercommunautaires (agriculteurs-Eleveurs) ayant causé une quinzaine de morts. Ce conflit meurtrier a  opposé les éleveurs pasteurs séjournant dans la zone du parc zoologique naturel W aux agriculteurs sédentaires autour des dégâts champêtres.

Ces violences meurtrières qui se sont déroulées dans la zone d’intervention du PREPP, animée par l’ONG Potal Men, ont fait de nombreuses victimes innocentes dont des apprenants du PREPP et des membres de COGES. Toutes choses qui interpellent les acteurs de mise en œuvre du programme et principalement la coordination. L’ONG Potal Men avait déjà pris les devants en initiant une mission d’assistance aux victimes du conflit.

La coordination du PREPP, a, à son tour pris la décision de voler au secours des victimes à travers une mission d’assistance le samedi 03 septembre 2016 dans la commune de Malanville.

La mission organisée à cet effet avait pour objectifs de tirer tous les enseignements utiles de ce conflit intercommunautaire d’une part et, d’autre part, d’apporter une assistance morale et matérielle à ses victimes.

Les résultats qui étaient attendus sont que tous les enseignements utiles du conflit soient tirés d’une part et que, d’autre part,  ses victimes reçoivent un soutien matériel et moral.

II Déroulement :

La mission qui est partie de Ouagadougou le vendredi 02 septembre 2016 était conduite par le Dr Ibrahima ALIOU, Secrétaire Général de l’APESS ; outre le Dr ALIOU, elle comprenait Monsieur Boubakar BARRY, Chargé de Programme Education et Coordonnateur du PREPP, et Monsieur Hamidou TIEMOGO, Chargé de la Communication et des Relations extérieures. Arrivée à Natitingou au Bénin la mission a été renforcée par Monsieur Bio Orou DJEGA, Directeur Exécutif de l’ONG Potal Men, avant de poursuivre sa route pour aller passer la nuit à Parakou.

Le lendemain samedi 03 septembre 2016, la mission a repris la route pour atteindre sa destination finale qui était les campements/bases  des éleveurs pasteurs endeuillés dans la Commune de Guéné, Arrondissement de Malanville, Préfecture de Kandi, Département de l’Alibori. Sur le chemin, elle a fait de nombreuses et utiles escales :

  • Dans la vile de Kandi où la mission s’est vue renforcée par un représentant de l’ANOPER en la personne de Ibrahim BARRY, son Secrétaire général ;
  • Chez le Préfet de la Préfecture de Kandi, Monsieur Mohamadou MOUSSA, qui a souhaité la bienvenue à la mission et lui a assuré de son total soutien, notamment sécuritaire. Le Dr ALIOU, chef de mission, a saisi cette occasion pour exprimer la profonde gratitude de la Coordination du PREPP et de l’APESS entière à l’endroit des autorités gouvernementales béninoises pour leur bonne gestion de la crise ;
  • A la Compagnie de Gendarmerie de Kandi où elle a été reçue par le Lieutenant AIDOTE Armel, Adjoint au Commandant ; le LTN AIDOTE a informé la mission de la retombée progressive de la tension et de la reprise notable des activités communautaires dans la zone.
  • A la Brigade de Gendarmerie de Guéné ou la mission a été reçue par le Maréchal des Logis-chef DOSSOU Lucien, Commandant Adjoint ; celui-ci, sur instruction de sa hiérarchie, a mis une escorte armée à la disposition de la mission pour l’assister en matière sécuritaire.
Arrivée sur les lieux la mission a trouvé regroupés sous des arbres environ une centaine d’éleveurs-pasteurs visiblement traumatisés. Trois séquences ont marqué le séjour de la mission aux côtés des populations meurtries :

 

Conflits agriculteurs-Eleveursa)Les échanges :

C’est le Directeur Exécutif de Potal Men, Monsieur Bio Orou Djega qui, après avoir fait les présentations, a prononcé le mot de bienvenue tout en exposant l’objet de la mission ;
Monsieur Boubakar BARRY, Coordonnateur du PREPP, est intervenu pour exprimer sa grande désolation suite à la survenue des évènements tragiques dans un espace qui abritait des Centres PREPP faisant partie des meilleurs en termes de fréquentations, de résultats et d’espérance.
Le Dr Ibrahima ALIOU, Secrétaire Général de l’APESS, a, après avoir dit être fortement ému, appelé à la solidarité et à la fraternité entre toutes les victimes. Le Dr ALIOU a recommandé vivement la recherche d’intégration réussie pour les éleveurs pasteurs de l’Afrique entière. Le Secrétaire Général de l’APESS a aussi appelé à la justice, au pardon et à la réconciliation durable et bénéfique pour tous. Il a, de manière appuyée, félicité et encouragé les forces de défense et de sécurités du Bénin pour leur intervention qui, fait avec détermination et professionnalisme,  a permis de limiter la catastrophe et de contenir brillamment ses suites jusque-là. Aux éleveurs pasteurs présents le Dr ALIOU a réaffirmé sa conviction selon laquelle l’éducation/formation est capitale pour tout homme et pour toute communauté ; aussi elle constitue la voie royale de sortie des nombreuses difficultés que rencontre la communauté des pasteurs.
Les accueillants ont été nombreux à réagir aux divers propos tenus à leur endroit ; ils ont notamment exprimé ce qui suit :
  • Leurs vifs remerciements au PREPP, à l’APESS et à tous leurs partenaires ;
  • Leur grand intérêt pour trouver une bonne stratégie de sécurité foncière ;
  • Leurs vœux de sécurisation et d’accompagnements divers pour leur réinstallation ;
  • Leur inquiétude qui se poursuit au vu des fréquentes menaces, parfois armées, sur les éleveurs pasteurs, notamment sur des jeunes bergers ;
  • Leur profonde gratitude à l’endroit des forces béninoises de sécurité ;
  • forte foi aux valeurs du PREPP ;
  • Une mention spéciale au Dr ALIOU pour son fort engagement aux côtés des éleveurs de l’Afrique de l’Ouest et du centre.
La sécurité béninoise, par la voix du chef de l’escorte ayant accompagné la mission, a rassuré les victimes que le Gouvernement béninois ne laissera pas les auteurs impunis. Mais, le temps de la justice n’est pas le nôtre. Il invite ainsi les victimes, notamment les pasteurs à la patience et de faire confiance aux autorités pour que des solutions adéquates soient trouvées pour un retour définitif à la paix et à l’apaisement.
 
b) La remise du soutien matériel du PREPP/APESS :
Ce sont des vivres composés de quarante (40) sacs de cinquante kilogrammes (50kg) de riz et de dix (10) bidons de cinq (5) litres d’huile qui ont été remis aux nécessiteux du jour.
c)Les bénédictions « Doua » de fin de cérémonie :
Une émouvante séquence de bénédictions a marqué la fin de la rencontre. Tous les intervenants ont prêché pour un bon et rapide retour à la normale : justice, sécurité, paix,  entente, fraternité, sagesse et progrès pour tous.
A la fin de la rencontre la mission est revenue passer la nuit à Parakou pour regagner Ouagadougou le lendemain dimanche 04 septembre 2016 en fin de soirée et sans difficulté particulière.
II : Conclusion :
L’on peut affirmer que les résultats escomptés de cette mission ont été atteints et même dépassés, en témoignent la dynamique de collaboration enclenchée entre les forces de défense et de sécurité du Bénin et la Coordination du PREPP.
 
Fait à Ouagadougou, le mardi 06 septembre 2016
Par Hamidou TIEMOGO
Chargé de la Communication et des
Relations extérieures de l ‘APESS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2017: APESS Afrique | Awesome Theme by: D5 Creation | Powered by: WordPress