Formation des formateurs endogènes DCTP du PREPP: un bon plan pour de solides avancées !

Les vendredi 14 et samedi 15 juillet 2017, il s’est tenu à Koudougou au Burkina Faso un atelier de validation du plan de formation des formateurs endogènes DCTP du PREPP.

Le DCTP (Développement des Compétences Techniques et Professionnelles) est une étape majeure dans le cursus des apprenants du PREPP (Programme Régional d’Education et formation des Populations Pastorales en zones transfrontalières) ; la formation pour le DCTP intervient à la suite de l’éducation de base et se profile comme suit :

  • Niveau 1 : le Vulgarisateur en Santé et Production Animale (VSPA) ou le Facilitateur en Education De Base (EDB),
  • Niveau 2 : ceux qui ont fini le VSPA peuvent continuer soit pour devenir Médiateur social, soit pour devenir Entrepreneur pasteur,
  • Niveau 3 : pour terminer, il y a le métier de Formateur endogène.

Il faut souligner que chacun des métiers est un niveau terminal.

Afin de bien conduire les différents apprentissages, un projet de Plan de formation des formateurs a été proposé par le Cabinet EDRIC que dirige monsieur Roland TANKOANO. C’est ce projet de plan de formation qui a été soumis à un panel d’experts en formation professionnelle venus du Bénin, du Burkina, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Tchad et du Togo.

Au terme de 2 jours d’intenses et fructueux travaux, les participants de l’atelier sont parvenus à améliorer le plan et à l’adopter ; aussi ils ont :

  • Validé les contenus techniques et pédagogiques du plan de formation des formateurs endogènes ;
  • Echangé des connaissances sur la formation des formateurs et proposé des pistes d’action en vue d’accélérer le processus de certification des métiers et compétences pastoraux de reconnaissance du statut de formateur endogène ;
  • Formulé des recommandations pour le processus de mise en œuvre du plan de formation en particulier et du DCTP en général.

La responsable du DCTP dans la mise en œuvre du PREPP, Mme Mairama Haman Bello, s’est réjouit d’avoir un outil performant pour la suite de ses activités.

Le 1er Vice-président de l’APESS, monsieur Amadou Hamadoum DICKO, qui présidé les cérémonies d’ouverture et de clôture de l’atelier a exprimé la profonde gratitude de son association aux experts pour leur apport remarquable dans la formation des éleveurs. Monsieur DICKO n’a pas maqué de présenter ses félicitations au Cabinet EDRIC et à son responsable, monsieur Roland TANKOANO, pour le travail de qualité fait.

 

Par Hamidou TIEMOGO

Chargé de la Communication et des Relations extérieures.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2017: APESS Afrique | Awesome Theme by: D5 Creation | Powered by: WordPress