PREPP 2, c’est parti !

Le Programme Régional d’Education et formation des Populations Pastorales en zones transfrontalières (PREPP) a connu le lancement de sa 2ème phase le vendredi 23 juin 2017 à Fada N’Gourma, chef-lieu de la région de l’Est du Burkina Faso. L’évènement organisé à cet effet s’est déroulé en 2 séquences majeures, à savoir, une cérémonie officielle de lancement et une soirée-gala d’hommage à Mary Luce FIAUX NIADA, Conseillère régionale Education-Formation de la Coopération suisse en fin de mission.

De la cérémonie officielle de lancement du PREPP 2 :

Elle s’est déroulée dans la salle de conférences du Conseil régional de l’Est sous la présidence du monsieur MICHARA Mahamad, Secrétaire Général de la région ; elle a connu la présence de nombreux invités venus du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Tchad et du Togo. Bien entendu, tous les acteurs majeurs du PREPP ainsi qu’une forte représentation des bénéficiaires (les éleveurs) étaient présents le 23 juin à Fada. Quant à la Coopération suisse, socle financier du programme, elle était représentée par ses Conseillers entrant et sortant en Education-Formation.

 

L’APESS (Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane), Coordinatrice de la mise en œuvre du PREPP, a été fortement représentée à cet événement, tant au niveau de ses leaders que de ses wallitoobé (techniciens), ainsi que de ses membres à la base.

 

Quatre interventions  et un exposé sur le PREPP ont ponctué la cérémonie :

Monsieur Mohamed T. THIOMBIANO, Adjoint au Maire de Fada N’Gourma a, au nom de sa Commune et de ses populations, souhaité la bienvenue à tous les invités étrangers ; il a, entre autre, déclaré que : (i) «La question de l’éducation/formation de toutes nos populations est au centre de nos préoccupations », (ii) « L’intérêt qu’il y a à éduquer et à former professionnellement nos éleveurs est compris, accepté et souhaité par notre conseil municipal », (ii) « Tout programme d’éducation et de formation d’une composante de nos populations est un levier renforcé pour l’avancée harmonieuse de notre commune ».

 Monsieur Amadou Hamadoum DICKO, Vice-président de l’APESS a transmis les remerciements de son association à tous les partenaires du PREPP, notamment à la Coopération suisse, aux gouvernements de l’espace de la mise en œuvre du PREPP et aux Opérateurs en éducation/formation du programme. Le Vice-président de l’APESS a aussi lancé un vibrant appel aux éleveurs hommes et femmes pour que ceux-ci, avec leurs enfants, s’engagent résolument dans l’éducation/formation. Monsieur DICKO a terminé son propos en rendant hommage à Mary Luce FIAUX NIADA, Conseillère Education-Formation sortante de la Coopération suisse, pour sa contribution inestimable dans l’entreprise de conscientisation, de responsabilisation et de protection des populations pastorales.

 

Le Dr Ibrahima ALIOU, Secrétaire Général de l’APES, a, au nom des acteurs majeurs et des bénéficiaires prononcé une allocution multidimensionnelle ; aussi il a exprimé :

  • sa « pleine satisfaction aux opérateurs en éducation et formation du PREPP : Andal & Pinal au Burkina, ADRB au Tchad, AREN au Niger, CDD au Togo, Delta Survie au Mali, GNAP en Mauritanie et Potal Men au Bénin » ;
  • sa « vive reconnaissance aux vaillants accompagnateurs spécialisés (CORADE, EDRIC, PAMOJA, RIP/PdT) » ;
  • ses « sincères félicitations aux brillants Backstopper stratégique et financier que sont IPAR et ICI » ;
  • sa « totale confiance au partenaire stratégique qu‘est le RBM » ;
  • sa « profonde gratitude aux gouvernements de l’espace du PREPP avec l’entièreté de leurs composantes techniques et administratives » ;
  • son « son espoir sur le dorénavant porteur politique du PREPP qu’est la CEDEAO » ;
  • ses « vifs encouragements aux éleveurs bénéficiaires directs du programme ».

apessLe Dr ALIOU a poursuivi son intervention en invitant tous les acteurs et bénéficiaires à « plus d’engagement et d’efficacité tout simplement afin d’accélérer la marche vers l’atteinte de l’objectif global du PREPP qui est de «parvenir à une meilleure intégration sociale, politique et économique des populations pastorales transhumantes et à la réduction des conflits intercommunautaires par l’éducation de base et la formation professionnelle » ».

Après avoir fait une mention spéciale à monsieur Boubakary BARRY, Coordonnateur du PREPP, pour ses réussites, le Dr ALIOU a terminé son allocution en rendant, lui aussi, un vibrant hommage à Mary Luce FIAUX NIADA pour le noble chantier que celle-ci a engagé et suivi avec passion, talent et professionnalisme.

Dans sa réplique, Mary Luce FIAUX NIADA, Conseillère régionale Education-Formation de la Coopération suisse sortante (admise comme marraine du PREPP) a exprimé ce qui suit :

  • sa satisfaction d’avoir co-animer avec succès la première phase du PREPP ;
  • ses encouragements aux différents acteurs du PREPP ;
  • ses vœux d’une plus grande efficacité et d’une plus grande efficience des acteurs du PREPP ;
  • son appel à davantage de mobilisation chez les bénéficiaires ;
  • son invitation à un engagement plus concret et plus fort des Etats et des Institutions sous-régionales des populations cibles ;
  • ses espoirs d’une poursuite heureuse du programme et de sa pérennisation ;

Après avoir adressé toutes ses félicitations au Coordonnateur du programme en la personne de monsieur Boubakary BARRY (absent pour des raisons de santé),  Mary Luce FIAUX NIADA a terminé son intervention en présentant aux participant son successeur en la personne de Amoussa Abd-Whahab Carpenter dont elle a vanté les compétences et les mérites.

 

Le discours officiel de lancement du PREPP 2 a été prononcé au nom du gouvernement du Burkina Faso par monsieur MICHARA Mahamad, Secrétaire Général de la région de l’Est ; de ce discours l’on retiendra :

Que pour lui l’évènement de Fada N’gourma est très digne d’intérêt, et ce, à plus d’un titre :

  • Il traduit notre disponibilité, notre engagement et notre détermination à promouvoir la coopération transfrontalière entre nos Etats ;
  • Il exprime toute l’attention que nous accordons à l’éducation-formation de toutes nos populations ;
  • Il témoigne de notre volonté à promouvoir la libre circulation des personnes et des biens dans nos différents espaces sous régionaux ;
  • Il est le témoignage de la capacité des nos propres ONG et associations à se mettre ensemble pour accompagner nos Gouvernements dans la promotion du développement pour tous et ce au delà de nos frontières ;
  • Il traduit, et c’est à souligner, de la continue disponibilité de la Coopération suisse à nous appuyer, tant techniquement que financièrement, dans des projets et programmes à même de contribuer à l’épanouissement véritable de nos populations ;

Qu’il a saisi cette occasion pour « saluer votre accompagnatrice en chef, je veux parler de la Coopération suisse dont les actions concrètes ont été nombreuses et diverses dans cette partie du partie du Burkina ; entre autres je citerai son appui structurant aux artisans, son appui dans la réalisation des infrastructures urbaines (en témoigne l’autogare de Fada N’Gourma), l’appui fort réussi dans la vulgarisation de l’alphabétisation (en témoigne les brillants résultats de l’ONG TIN-TUA).

Et que « pour tout ceci je demande à la Conseillère régionale Education et Formation sortante de la DDC de bien vouloir transmettre l’expression de notre profonde à la Confédération suisse ».

Le porte-parole du jour du gouvernement burkinabè a terminé son discours en suggérant qu’une procédure de décoration de Mary Luce FIAUX NIADA soit engagée avec une promesse de soutien de sa part.

 

 

 

 

Au cours de la cérémonie un exposé sur le PREPP et sur ses acteurs majeurs a été fait par monsieur Soamboala Albert OUOBA responsable à la Décentralisation et à la Gouvernance locale de l’APESS.

 

 

 

Informations principales sur le PREPP phase 2 :

 

Sigle du programme ; PREPP
Signification : Programme Régional d’Education et formation des populations Pastorales en zones transfrontalières.
Période de mise en œuvre : 2017-2021.
Objectif global : parvenir à une meilleure intégration sociale, politique et économique des populations pastorales transhumantes et à la réduction des conflits intercommunautaires par l’éducation de base et la formation professionnelle.
Cibles : Eleveurs transhumants âgés de 15 ans et plus évoluant des zones transfrontalières de l’Afrique de l’ouest et du centre ;

Enfants d’éleveurs transhumants de moins de 15 déscolarisés précoces ou non scolarisés des zones transfrontalières de l’Afrique de l’ouest et du centre.

Zones d’interventions : Zones transfrontalières (1) Burkina-Bénin-Togo, (2) Burkina-Mali, (3) Mali-Mauritanie, (4) Niger-Bénin, et (5) Niger-Tchad.
Coordination : APESS : Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane
Opérateurs en Education et Formation : ADRB au Tchad, A&P au Burkina, AREN au Niger, CDD au Togo, Delta Survie au Mali, GNAP en Mauritanie, et Potal men au Bénin.
Accompagnateurs techniques : CORADE, EDRIC, PAMOJA, RIP/PdT.

 

Backstopper pédagogique : IPAR : Initiative-Prospective Agricole
Backstopper financier : ICI : Initiative Conseil International
Partenaires institutionnels : Ministères en charge de l’éducation, de la formation professionnelle, de l’élevage et de la décentralisation des pays de la zone de couverture.
Partenaire stratégique : RBM : Réseau Bilital Maroobé
Porteur politique : CEDEAO
Partenaire financier : Direction du Développement et de la Coopération de la Confédération suisse

 

Il faut noter que tout le déroulement de la cérémonie a été agrémenté par la troupe artistique BILITAL DE DORI avec notamment une chanson spécialement composée afin d’encenser les bienfaits de l’éducation/formation des populations pastorales.

 

 

 

 

Rapporté par Hamidou TIEMOGO,

Chargé de la Communication et des Relations extérieures de l’APESS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2017: APESS Afrique | Awesome Theme by: D5 Creation | Powered by: WordPress