PREPP/APESS : 4 activités majeures déroulées au Mali

Entre le 24 janvier et le 02 février 2018, l’APESS a organisé au Mali 4 événements majeurs entrant dans le cadre de la mise en œuvre des activités de la phase 2 du Programme Régional d’Education et de Formation des Populations Pastorales en zones transfrontalières (PREPP) qu’elle coordonne. Il s’agit de :

1. Tenue d’un atelier pour l’adoption d’un appareil pédagogique consensuel du dispositif TICE (Techniques de l’Information et de la Communication appliquées à l’Education) ;

2. Tenue d’un atelier de bilan du semestre 1 et de planification des activités du semestre 2 ;

3. Tenue de la 5ème session Comité transfrontalier pour l’Education, la Formation et le Développement des Populations Pastorales – Mali-Mauritanie (CTEFDPP-MM).

4. Organisation d’une formation sur l’animation et l’ingénierie de projets transfrontaliers au profit des membres du CTEDFPP/MM.

Le Secrétaire Général de l’APESS, Dr Ibrahima Aliou, et le Conseiller régional à l’Education de base et à la Formation professionnelle de la Coopération suisse, monsieur Abd El Whahab Amoussa Carpentier ont minutieusement suivi l’ensemble de ces activités. Soulignons que la Coopération suisse est le principal partenaire financier du PREPP qui se déroule sur 5 zones transfrontalières et dans 7 pays (Bénin, Burkina, Mali, Mauritanie, Niger, Togo et Tchad).

De l’atelier pour l’adoption d’un appareil pédagogique consensuel du dispositif TICE (Techniques de l’Information et de la Communication appliquées à l’Education) :  

Afin de booster son offre en Education/Formation et en considérant la mobilité des cibles, le PREPP a décidé d’introduire des innovations révolutionnaires dans les moyens de dispense des contenus pédagogiques ; à cet effet il a été entrepris d’utiliser les « Techniques de l’Information et de la Communication appliquées à l’Education » (TICE). Aussi il s’est avéré nécessaire qu’un appareil pédagogique consensuel à formater dans le dispositif soit conçu, adopté et partagé.

Ce premier atelier qui s’est déroulé les 24 et 25 janvier au Centre Régional pour l’Energie Solaire (CRES) de Bamako a été animé par monsieur Hassane Diallo, Conseiller pédagogique linguistique burkinabè, sous la supervision du Coordonnateur du PREPP, monsieur Boubakar BARRY.

 

De l’atelier bilan du semestre 1 et planification des activités du semestre 2 de la phase 2 du PREPP. 

 

Cet atelier qui s’est déroulé les 26 et 27 janvier, également au CRES,  a été modéré par le Responsable Suivi-Evaluation-Capitalisation de l’APESS, monsieur Adama TRAORE.

Dans un premier temps il a permis de faire un bilan critique de la mise en œuvre des activités qui se sont déroulées entre le 1er juillet et le 31 décembre 2017 ; des enseignements forts intéressent ont été tirés de l’exercice afin de rechercher à se perfectionner continuellement.

Dans un second temps les activités de janvier à juin 2018 ont planifiées par axe et par acteur ; par ailleurs les moments et lieux d’organisation des grands évènements futurs du PREPP ont été retenus consensuellement à cette occasion.

Le Secrétaire Général de l’APESS et le Conseiller régional à l’Education de base et à la Formation professionnelle de la Coopération suisse ont, tout au long des travaux, prodigué des conseils et fait de fermes recommandations aux acteurs clés du programme afin de garantir un succès éclatant au Programme.

Le Ministre de l’Education nationale du Mali, à l’ouverture par son Conseiller technique monsieur DIARRA et à la clôture par sa Conseillère technique Madame SYLLA, a salué les participants, exprimé sa gratitude à la Coopération suisse, encouragé Delta survie, félicité l’APESS et souhaité un bon vent au PREPP.

De la tenue d’une session Comité transfrontalier pour l’Education, la Formation et le Développement des Populations Pastorales Mali-Mauritanie (CTEFDPP-MM) :

Cette session, la 5ème, s’est déroulée les 30 et 31 janvier en 3 séquences majeures :

Première séquence : les ONG Delta Survie du Mali et le  GNAP (Groupement National des Associations Pastorales) de la Mauritanie , opérateurs en Education/Formation de la zone transfrontalière, ont présenté aux participants le bilan critique de leurs récentes activités. Ce sont Ibrahim SANKARE pour le compte de Delta Survie et Hamady KANE pour celui du GNAP qui ont fait ces présentations. Il s’en est suivi des échanges dans le but d’avoir certaines précisions d’une part et, d’autre part, de faire des propositions judicieuses pour la bonne marche des activités.

Deuxième séquence : les participants se sont penchés sur la question de la dynamisation de leur Comité transfrontalier ; au total cela passera par, entre autres : (i) élargissement thématique, (ii) élargissement géographique, (iii) restructuration par l’ajustement des membres, (iv) recherche de la synergie et de la cohérence avec les autres acteurs de la coopération transfrontalière, (v) développement des synergies avec les politiques nationales de coopération transfrontalière.

Troisième séquence : la présentation des résultats d’une étude pour l’identification de plans d’action transfrontaliers possibles et pertinents par un consultant en la personne de Jean de Dieu YANRA, Ingénieur burkinabè du Développement rural, option Élevage. L’étude, qui s’est voulue exhaustive, a révélé de nombreux et divers champs d’action possibles et forts intéressants. Des échanges très enrichissants ont suivi la présentation ; aussi les membres du Comité transfrontaliers se sont engagés à en faire siennes les propositions les plus pertinentes et réalisables.

 

 

Il faut souligner que monsieur Babahamane A. MAIGA, Gouverneur de Kayes, a rendu visite aux participants à l’Hôtel KAMANKOLE Palace où se sont déroulés les travaux. Le gouverneur MAIGA a, à cette occasion, renouvelé la pleine adhésion du Gouvernement malien au PREPP et encouragé les membres du Comité transfrontalier à redoubler d’effort pour le bien des populations sœurs du Mali et de la Mauritanie ; il a aussi exprimé de la gratitude envers la Coopération suisse et adressé ses félicitations à l’APESS. Signalons que l’ouverture des travaux avait été présidée par son représentant monsieur Siné DEMBÉLÉ.

 

De la formation sur l’animation et l’ingénierie de projets transfrontaliers au profit des membres du CTEDFPP/MM :

Cette formation a été assurée les 1er et 02 février 2018 par le Consultant Youba BATHILY, un sociologue malien pétri d’expériences ; elle a été supervisée par monsieur Albert S. OUOBA, Responsable à la Gouvernance et à la Décentralisation locale de l’APESS.

Cet atelier a suscité un grand intérêt de la part des membres du Comité transfrontalier notamment des maires ; ces derniers ont unanimement salué la conduite de cette formation qui est venue comme complément conséquent des travaux sur les plans d’action en cours et/ou en projet.

 

Notons que tout au long de cette mission PREPP au Mali, les backstoppers, IPAR représentée par CAMARA Astou DIAO et ICI par  Madinan TRAORE, ont efficacement soutenu, par leur engagement et leurs conseils avisés, le Conseiller régional Education et Formation de la Coopération suisse et le Secrétaire Général de l’APESS.

 

 

Pour terminer, il est à parier que cette mission PREPP au Mali aura des retombées positives sur l’ensemble de la marche du Programme de part les avancées réalisées du fait des vifs et féconds débats facilités brillamment par le Conseiller régional Education et Formation de la Coopération suisse et le Secrétaire Général de l’APESS. 

 

 

 

Hamidou TIÉMOGO

Chargé de la Communication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2018: APESS | Awesome Theme by: D5 Creation | Powered by: WordPress