DORI A SA PLATEFORME D’INNOVATION LAIT

Le mercredi 15 mai 2019 dans la Salle polyvalente de Dori, il a été mis en place une  plateforme d’innovation lait. Cet évènement organisé sous le leadership de l’APESS entre dans le cadre de la mise œuvre des activités du projet 3 frontières.

A l’instar des autres plateformes d’innovation lait (Banfora, Ouahigouya et Djibo) que l’APESS a eu à mettre en place, celle de Dori rassemble l’ensemble des maillons de la chaine de valeur concernée : producteurs, collecteurs, transformateurs, vendeurs d’aliments pour bétail, établissement de la microfinance, vétérinaires, etc.

En plus des acteurs directs de la chaine de valeurs lait de Dori, l’atelier pour la mise en place de la plateforme a regroupé des leaders de l’APESS, des représentants d’organisations sœurs (CRUS, A2N, PASMEP, UMPL/B, IPROLAIT), des représentant d’ONG partenaires (PAM, VSF, GRET, AJDS, CVITAC, PNUD), des institutions financières (ECOBANK, UBA, BOA, CORIS Banque, Caisse populaire) et des autorités locales notamment le Président du Conseil régional du Sahel et les représentants du Haut Commissaires du Séno et du Maire de Dori. Le projet «3 Frontières » était représenté par son Coordonnateur en la personne de monsieur Amadou BARRY.

L’atelier s’est déroulé en 5 points forts :

  1. La cérémonie d’ouverture qui a connu les interventions suivantes : (i) le représentant du Maire de la Commune de Dori pour le mot de bienvenue aux participants, (ii) le message de remerciements et d’encouragements du Président de l’APESS, (iii) le discours d’ouverture du représentant du Haut-Commissaire de la Province du Séno.
  2. La restitution d’une étude « analyse de la chaine de valeurs lait dans la Commune de Dori ; elle a été faite par le Dr Régis KALMOGO, un pastoraliste réputé.
  3. La présentation du concept de « Plateforme d’innovation » faite par monsieur Modibo Oumarou, Coordinateur du Centre régional de l’APESS à Dori et qui couvre le Burkina Faso, le Bénin, le Mali, le Niger et le Togo.
La plateforme d’innovation est un cadre de concertation, de stimulation, de création de synergies, de renforcement de capacités, de plaidoyer-lobbying, de mobilisation de soutiens divers au profit d’une chaine de valeurs (filière) et de ses principaux acteurs.

Si nous prenons l’exemple du lait, local notamment, il s’agira d’organiser ses principaux acteurs tels les producteurs, les collecteurs, les transformateurs, les revendeurs, les vétérinaires, les vendeurs d’aliments pour bétail, les établissements financiers, etc. ; ensembles, ceux-ci, dans un regroupent chapeauté par un comité de suivi,  imaginerons et ferons tout ce qui peut contribuer à l’essor de leur produit central et à plus de gains pour chaque composante du groupe ; généralement, pour mieux réussir, ils se dote d’un plan d’action d’une durée déterminée et renouvelable.

  1. La présentation de l’expérience de la Plateforme d’innovation lait de Banfora, pratiquement une success story au regard de ses résultats et de sa notoriété internationale. Il faut noter qu’en plus de la PIL/Banfora l’APESS a mis en place d’autres plateformes d’innovation notamment à Ouahigouya et à Djibo.
  2. La désignation du Comité de suivi de la Plateforme d’innovation lait de Dori se composant comme suit :
No POSTE NOM & PRENOMS
1 Présidente Hama Hadjiratou née KOITA
2 Facilitateur DICKO Boureima dit Bounti
3 Trésorière DIALLO Fatimata
4 Chargé de l’Information et de l’Organisation DIALLO Hama Boureima
5 Chargé de la Formation DICKO Mamoudou Amadou

La cérémonie de clôture a été marquée par une brève intervention du Coordonnateur du projet « 3 Frontières » ; dans celle-ci, monsieur Amadou BARRY a présenté des vœux de succès au nouveau Comité de suivi et exhorté l’ensemble des acteurs de son projet à beaucoup d’abnégation au travail. 

Notons que le  projet «3 Frontières » qui couvre la zone transfrontalière Burkina Faso-Mali-Niger et qui est dans sa phase d’amorçage a pour objectifs globaux de (i) satisfaire les besoins les plus urgents exprimés par les communautés, (ii) soutenir le redémarrage de l’activité économique et, (iii) favoriser le retour de la légitimité de l’action publique et le renforcement de l’Etat de droit dans la zone couverte.

« Les plateformes d’innovation, un levier pour l’APESS dans la promotion du lait local ! »

Par Hamidou TIEMOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2019: APESS | Awesome Theme by: D5 Creation | Powered by: WordPress