Info APESS Bénin. Pour un rétablissement de la paix dans le village de Goungoun

L’Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane pour le Bénin (Apess Bénin) a entrepris depuis quelques jours, de concert avec les autorités au plus haut niveau du maillon sécuritaire national, une tournée de médiation et de recensement des dégâts engendrés par le conflit entre agriculteurs et éleveurs enregistré à Goungoun à Malanville. L’association présidée par Dr Adamou Mama Sambo œuvre pour un rétablissement de la paix dans lesdites localités. Ainsi, après cette mission, voici leur compte rendu.

Spero AKOVOGNON

(Lire le compte-rendu de l’APESS Bénin)

Le samedi 30 mai 2020, un conflit entre agriculteurs et éleveurs s’est déclenché dans le village de Goungoun dans l’arrondissement de Guéné dans la commune de Malanville, occasionnant des dégâts matériels et humains. Suite à ces événements malheureux, le gouvernement a dépêché le vendredi 5 juin 2020, une mission sur le terrain pour apaiser les différents acteurs. Conduite par le Directeur de cabinet du Ministre de l’intérieur et la sécurité publique, la délégation était composée du Directeur Général de la Sécurité Publique, du Directeur des Affaires Intérieures, du Conseiller Technique à la Sécurité, du Chargé de Mission du Préfet de l’Alibori, du Président et Vice Président de la Cnc Apess Bénin (Dr Adamou MAMA SAMBO et Rouga Bandé) et du Président de l’ANOPER(Aladji Tidjani). Après un briefing avec le Préfet de l’Alibori à Kandi, la délégation s’est rendue dans le campement de Jom Boja où elle a constaté de visu les dégâts causés par ce conflit : des maisons complètement dévastées, des greniers incendiés, des animaux assassinés, etc. La délégation s’est ensuite rendue dans le campement de Gurè Pompi où les familles se sont installées provisoirement. La délégation a présenté aux parents des personnes tuées et des autres victimes, les condoléances et les compassions du gouvernement béninois.

Enfin, une séance de sensibilisation tenue à Guéné a réuni les deux parties en conflits et les leaders de la région. Le DC du Ministre a appelé les antagonistes à fumer le calumet de la paix et à cultiver la tolérance pour éviter que de tels événements ne se reproduisent. Par ailleurs, le DC a souligné que tous les auteurs et les complices de ces exactions répondront de leurs actes devant la justice. A cette occasion, Dr Adamou MAMA SAMBO, Rouga Bandé et Mr TIDJANI ont invité les éleveurs, et les agriculteurs à ne pas se faire justice soi-même et à privilégier la voie judiciaire dans de pareille situation.
Selon le bilan fait par les différents acteurs, on dénombre au total 9 morts dont 7 du côté des éleveurs peuls et 2 du côté des agriculteurs mokolé. À chaque étape des engagements ont été pris un retour au calme et surtout une meilleure gestion des différents. Il faut noter que les localités sous tension notamment Goungoun, Gurè Pompi et Guéné sont sous surveillance militaire.

Du retour de la commune de Malanville, la délégation s’est ébranlée le samedi 6 juin 2020 vers la commune de Djougou précisément dans un village de Bariénou où des menaces de conflits entre éleveurs et agriculteurs avaient été signalées. Là aussi, la délégation a tenu une séance de sensibilisation avec les différents acteurs. Les membres de la délégation ont exprimé le souhait de voir les éleveurs et les agriculteurs se pardonner mutuellement dans chaque situation parce qu’ils sont appelés à vivre ensemble. Des engagements ont été pris de part et d’autre pour une cohabitation pacifique.

 

Autre lien : https://daabaaru.com/affrontements-entre-agriculteurs-et-eleveurs-a-malanville-lapess-rend-compte-de-sa-mission-avec-le-misp/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2020: APESS | Awesome Theme by: D5 Creation | Powered by: WordPress